Voyage à Cuba / mars 2018 / entre sublime exaltation et consternation objective! en Absurdistan joli

Le tocororo serein et classieux , et un peu frenchy pourquoi pas! il vous éblouira l’emblématique oiseau de cuba / allez-y!Chérie il fait plus frais dans le bar du fumero jacqueline ou je me surcocktailise effrontément avec du  reggaton cubain à la clef oups!cette finca( habité par un guajiro ou une guajira / paysan/ campesinos) comme bon nombre de ses semblables, m’ont touché par leur grâce désespérante.El choteo (la raillerie ): si tu ne souscris pas à ce petit rien familiar et festif tu ne comprendras jamais profondément l’âme cubaine…/Jorge Manach “indagaçion del choteo” Miami,Ediciones Universel,1991 cité par Zoé valdés dans son roman:”la fiction Fidel” Gallimard.

“il y a deux choses que j’aime dans la vie, la deuxième c’est voyager!” Roberto Begnini”.

Chicas calientes? si si même avec les mamas de la Santeria;

“piropo mama!”

 me gusta tan bien Trinidad! sucre &esclaves / ne pas oublier même le temps béni d’une cachanchara ( Run+miel) sublime;Ernest H vient de sortir on s’en fout…j’en reparlerai peut-être3 Cuc per el turisto pour l’autochtone çà varie 4..5 pesos/ le mojito c’est avec la feuille de menthedu putain de bon café vraiment! le serrano le meilleur.

je ne veux pas oublier le jus de goyave avant le café et la petite omelette / et la saveur du pina  , l’ananas qui enchante la pina colada! aussi la fruta bomba : la papaye, el limon: le citron, l’ajanga : l’orange , les petites bananes et les mangues qui ne fondront dans la bouche du voyageur qu’en septembre octobre…

la Malécon se fait plus orageuse aujourd’hui / mais je n’oublie pas non plus ce cher Robert Redford* qui s’est pris un peu la tête( dans une ambiance follement” fitzgeraldienne” donc avec retenue et cela avec lena Olin son amoureuse dans le film :”havana”so glamour que je vous invite à voir ou revoir.

avec Pihilippe , Honfleurois au 1200 plongées! et Corinne Valentine

Don Quirote de la Mancha qui symbolise jusqu’a plus soif le ridicule des conquistadores/ caramba desperado rancherito !

J’oublierai très vite l’infâme leader Maximo ( ” Coma andante ah ah ) caudillo qui préfigure Franco et bien d’autres… reste perplexe avec le Che et respect pour: josé Marti poète et politicien père de l’indépendance; ainsi que Camilo Cienfuego , le brave barbudos cher au coeur des Cubains mais discrétion oblige! et qui aurait peut-être donné à la revolucion un tout autre visage : l’histoire ne se récrit pas: un dia Cuba libre si!

Un grand merci à Claude Marthaler ! grand pédaleur sous les cieux du monde entier : “confidences cubaines”,” en roue libre”,”l’homme frontière”…et d’autres ouvrages fameux;

“Voyage à motocyclette , latino americana ” sur le Che ; les mille et une nuits 2007. Les derniers jours de fidel Castro,le testament du Che,Kindle ebook 2013.Cuba Nostra / Alain Ammar chez Plon.”la fiction Fidel”Zoé Valdès Gallimard 2008.”Castro l’infidèle”de Serge Raffy /Fayard 2003.

J’ai lu , hereusement au retour trois livres sur le sujet :dont l’un est “La douleur du dollar ” de Zoé Valdès et qui vous feront comprendre mes doutes sur le régime cubain et qu’ici comme ailleurs , je reste un voyageur observateur et prudent sur ce qui se passe aussi du point de vue soçial et politique.                                                 et aussi Padura avec  son excellent ouvrage:”Hérétiques”

Auteur : Pipascal

observer / commenter / proposer/ partager / réfléchir .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.