En regard du travail de Marie Ange Perney Portal

Regardant ton visage aimé sur la photographie au temps de notre rencontre, je décide Daphné, que le passé le présent le futur se tiennent avec nos mains fertiles ennivrées                                                                                                                              pipascal

juste après ce détour amoureux, je reviens à Marie Ange Portal,

https://www.facebook.com/coach.photographe…  qui sait conjuguer classieusement voyage et photo

Au delà de l’esthétique et de sa subjectivité, que voit l’oeil du Photographe?    

  • Pourquoi focalise-t-il, pourquoi focalise-t’elle sur un élément précis? caché, peu visible; veut-il souligner son importance capitale non seulement pour lui-même, mais pour nous qui ne prenons pas le temps d’observer avec acuité ? qui n’avons pas ou peu, l’oeil suffisamment entraîné pour cette activité artistique?
  • Qu’il idéalise le monde, qu’il en révèle sa sublime humanité , voir les atrocités , qu’il nous donne à voir ses craintes,son désespoir, sa joie,sa passion, avec ce qui peut apparaître pour nous , comme une obsession du détail, une idéalisation, un travestissement de la réalité, une attitude voyeuriste ( sans que cela prenne un aspect péjoratif dans ce que je dis tout au contraire) commune à bon nombre d’humains …et qui nous serait absolument indispensable pour justement donner à notre vision du monde une perception augmentée?

—Pour affuter mon regard,agrandir la sensiblité de mon oeil , j’ai pris le temps d’une longue visite chez Robert Capa / Cartier Bresson/ Philippe Halsman/ Ansel Adams et bien sûr Robert Doisneauhttps://www.robert-doisneau.com/fr/robert-doisneau/

et termine par un crochet intimiste chez Emily

l’oeil au désert de ma fille en miroir perspective sans couvre-chef ou avec chapeau

                            différentes manières pour regarder une image sont à ta portée;     essaye toutes celles qui te viennent à l’esprit -le temps que tu ralentis est aussi ton allié             pipascal

votre blogger

trouver une place ténue en équilibre fragile/ sur le fil du razoir: entre égotisme débridé et vilain déni de soi! sur l’île inoubliable de Con Dao au Vietnam/ seul avec le frémissement de la mer/ seul en bordure de la route de l’île de Con Dao / Vietnam

” Comment montrer ,sans les trahir,les choses simples dessinées  entre le crépuscule et le ciel” René Char.

hommes et femmes aux semelles de vent

efficaces et ludiques:

Site web Road Atitude

Site web Le sac à dos

le personnage assis à droite avec petite moustache c’est bien Arthur …Monsieur Rimbaud qui attend sa petite livraison ?

Arthur on n’est pas sérieux quand on a dix sept ans … on boit de la limonade sous les tilleuls…

Pierre Pascal questionnait le monde avec un sérieux déjà trop affiché,