Emily en concert avec ta voix tour à tour susurrée ou incandescente.

Partager l'article
  • 0
  • 0
  •  
  •  
  •  

Emily en scène – Cabaret au large

Site officiel d’Emily Tissot

Je me permets d’ajouter, un court passage de ton recueil” Mue Salamndre” pris au hasard:

              Ma musique est mon plus grand enfermement

et ma plus grande libération

l’amour c’est pareil

je m’y réfugie

pour n’être pas encore tout le temps

seule face à la mort

est-ce légitime

…♥

 

Un poème de Bonnie Parker …qui fut la passionaria de Clyde Barrow çà démarre fort non?

Partager l'article
  • 0
  • 0
  •  
  •  
  •  

   ni juger ,ni faire l’apologie du crime, juste s’étonner qu’une main puisse tour à tour écrire” un journal” somme toute presque banal et de l’autre, tenir un gun/ un pistolet ; rentrer pour ne plus jamais en sortir: dans un cycle de violence fatal et sans issue.

Ma fascination pour Faye Dunaway y  est certainement pour quelque chose; au-delà et pour cette histoire il nous faut nous interroger sur les divers aspects de la psyché humaine.

Cette dernière produit parfois à travers des faits divers sanglants :des icônes, des monstres, des héros, des héroines,<<des Robin des bois>> conditionnée par leur éducation , leur enfance ,leur milieu, l’environnement soçial d’une époque donnée .

fil conducteur de nos futurs dialogues !

Partager l'article
  • 0
  • 0
  •  
  •  
  •  

Dire ou ne pas dire !

Il y a ce que l’on dit
Et ce que l’on devrait dire

Ce que l’on voulait dire
Que l’on n’a pas pu dire

Ce qui peut se dire
Mais que l’on ne dira jamais

Ce que l’on aurait pas du dire
Et qui fait frémir

Ce que l’on pourrait dire
Mais qu’on hésite à dire

Ce qui se dit et semble mentir

Quand rien ne se dit
Et que cela nous fait rire.

texte piPascal / recceuil p46

  

Christina ( on the left ) you had to go back to Ibiza and Formentera the magnificent dream / stupidly i coulnd’t     the party had been still delicious!    Thanks for the invitation for me and JP at the ambassador’s house from Argentina in Geneva.

 

 

Tu m’as fait découvrir Pablo Néruda, Paul Eluard , Francis Ponge

      et l’inoui, le sublime     en une fleur    qui ne saurait

se refermer

B