France Culture / dialogue entre:

Alain Denau :”la médiocratie ” ed Lux
et Paul Jorion :”le dernier qui s’en va éteind la lumière “
au sujet de la gouvernance ,de ses dessous ,méthodes…

Désolé pour le manque de lien au sujet de ce dialogue d’excellente facture entre deux essaystes passionnés et passionnants.

Celles ou Ceux qui voudront bien malgré tout retrouver une trace sonore de cette conversation, devront parcourir les archives de France Culture.

Bien à vous 

“croîre ou ne pas croîre”.

Voici un ouvrage du philosophe /essayiste Alexandre Lacroix :”Comment vivre lorsqu’on ne croît en rien ?”
ed. Flammarion.
Il nous donne à voir des propositions philosophiques sur lesquelles je me suis penché avec une grande attention.

Si ce sujet vous interpelle, j’y reviens volontiers pour que nous puissions de conserve, dialoguer, fouiller la question, croiser nos enthousiasmes respectifs, nos croyances qui : ne demandent-elles pas à être un peu bousculées parfois?

Un livre de socioéconomie: auteur Alain Denault

Connaissez-vous l’essayste Alain Denault et son ouvrage: ” la médiocratie ” qui est une interrogation autour de la gouvernance et du discours politique :

deux domaines dans leur rapport à la communication et  au marketing aussi?…

Quelques livres qui n’ont pas un lien direct avec la socioéconomie,mais toute lecture est un passage, un pont possible vers des univers qui me tiennent à coeur.

-Intelligence artificielle ( Enquête sur ces technologies qui changent nos vies ) ed. Champs actuel par un collectif d’auteurs dont Enki Bilal, laurence Devillers, Gilles Dowek, Jean-Gabriel Ganascia, Yann LeCun, Cédric Villani…

Cet ouvrage est une visite didactique

fort instructive dans les rapports qu’entretient l’Homme avec l’ordinateur , devenu<< un partenaire>> incontournable.

L’intelligence artificielle dans son rapport à la soçiété, à l’économie avec ses bienfaits et ses dérives possibles.

-Traité de savoir-vivre à l’usage des jeunes générations ed. folio actuel de Raoul Vaneigem: 

Un ouvrage de référence qui marque un tournant dans le parcours de cet essayste belge qui ” débute” sa carrière avec sa participation à un cours de philologie romane à l’université libre de Bruxelles!

-la violence des riches/ chronique d’une immense casse soçiale de Michel Pinçon et monique Pinçon-Charlot ed. zones:

Un éclairage sur les retombées de la crise que traverse notre société au bord de l’implosion pour certains et ses retournements envisageables pour d’autres?