Cinema et inconscient

Partager l'article
  • 0
  • 0
  •  
  •  
  •  

Si il y  a eu un cinéaste qui a:

possédé un sens aussi aigu de la narration, avec un goût certain pour la dissimulation,

su cacher des informations cruciales, aux spectateurs et même à ses personnages,

fait surgir dans l’esprit du spectateur, des émotions puisées dans l’inconscient collectif,

su distiller l’humour avec subtilité, au beau milieu de scènes ou la tension est significative,

pu  décliner tour à tour, la culpabilité, la peur, voir la perte d’identité du personnage dans sa figure d’éternel innocent persécuté,

au travers de son obsession pour le détail, su contourner avec habileté les codes cinématographiques imposés par la censure:

ce fut bien Luile maître du suspense

 

Auteur : Pierre Pascal Tissot

observer / commenter / proposer/ partager / réfléchir .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.