Un poème de Bonnie Parker …qui fut la passionaria de Clyde Barrow çà démarre fort non?

Partager l'article
  • 0
  • 0
  •  
  •  
  •  

   ni juger ,ni faire l’apologie du crime, juste s’étonner qu’une main puisse tour à tour écrire” un journal” somme toute presque banal et de l’autre, tenir un gun/ un pistolet ; rentrer pour ne plus jamais en sortir: dans un cycle de violence fatal et sans issue.

Ma fascination pour Faye Dunaway y  est certainement pour quelque chose; au-delà et pour cette histoire il nous faut nous interroger sur les divers aspects de la psyché humaine.

Cette dernière produit parfois à travers des faits divers sanglants :des icônes, des monstres, des héros, des héroines,<<des Robin des bois>> conditionnée par leur éducation , leur enfance ,leur milieu, l’environnement soçial d’une époque donnée .

Auteur : Pierre Pascal Tissot

observer / commenter / proposer/ partager / réfléchir .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.